09 mars 2006

Journée de la femme,

Comme cette journée aura délié les langues et les doigts sur les claviers.
J'ai parcouru quelques blogs qui en parlent et je suis très surprise de voir que dans la plupart on y lise de l'hostilité envers les hommes.
Pourquoi les femmes s'acharnent elles à se plaindre de leur condition féminine et à critiquer les hommes.

Que cherchent-elles dans leur vie de tous les jours si ce n'est pour beaucoup d'entre elle, l'amour d'un homme.

Seulement voilà, elles veulent un homme, alors que, lorsque qu'elles sont entre elles, elles les démolissent. Elles veulent un homme et se plaignent ensuite si elles doivent travailler alors qu'elles sont en couples, ou encore se plaignent de rester au foyer et de ne plus avoir de "statut social".
Où est la solution ?

Elles dénoncent aussi la condition féminine dans ce monde, elles condamnent la régulation des naissances dans les pays asiatiques, disant que cela est un contrôle sur leur corps. Alors je viens mettre mon grain de sel, pour la régulation des naissances dans les pays asiatiques. Ok on leur impose de n'avoir qu'un enfant, mais ne fait on pas la même chose à leurs époux, n'y a-t-il pas des hommes qui aimeraient une famille nombreuse ? dit-on alors qu'on contrôle le corps de l'homme ?

Que peut-ont dire des hommes que l'on envoi à la guerre à peine sorti de l'adolescence pour défendre un pays ?

Que dit-on de ces hommes qui n'ont pratiquement jamais le droit de garde de leurs enfants parce que dans la société actuelle la mère est presque toujours choisie pour éduquer un enfant.

Je pense qu'il y a des injustices vis-à-vis des femmes, mais il y en a aussi vis-à-vis des hommes, alors s'il vous plait mes dames, commencez donc par regarder celui que vous avez à la maison, regardez celui que vous aimez et qui à éveillé en vous ce sentiment d'amour, et arrêtez s'il vous plait de démolir ou de ne pas vouloir construire cette belle relation que nous pouvons avoir toutes avec les hommes. Il suffit juste de se dire que nous avons tout autant besoin d'eux qu'eux de nous. Luttons plutôt pour trouver un terrain d'entente et de faire de nos différences des atouts qui nous permettent de compléter mutuellement nos faiblesses.

Posté par misogyne2 à 22:20 - - Commentaires [11] - Permalien [#]


Commentaires sur Journée de la femme,

    Va te dire

    "L'égalité n'intéresse absolument pas les féministes quand ce sont les hommes qui la réclament."

    Quand on comprend ca, quand on vit au Québec (qui connait un féminisme constitutionnel le plus con du monde), on se rend compte que l'idéologie féministe est comme la communiste: basée sur la haine et la jalousie.

    Pas de quoi en être fier.

    Posté par Yann Takvorian, 05 mai 2008 à 11:09 | | Répondre
  • OBSÉDÉ PAR LES FEMMES

    DÉFINITION :
    Le misogyne est un homme obsédé jour et nuit par les femmes, ce qu'elles devraient être, faire, ce qu'elles représentent, ce qu'elles font et la manière dont elles devraient toutes agir vis-à-vis de LUI et n'avoir aucune caractéristique imprévisible et/ou désagréable.

    Le misogyne idéalise La Femme et est déçu amèrement que les femmes ne ressemble pas à l'Idéal qu'il s'est taillé comme un costume.




    Umoja, le village interdit aux hommes
    By SebyRollins • Même milieu, pauvres, les hommes s'amusent et les femmes triment.

    Apr 19th, 2008 • Category: My SebyRollins, Vu sur le web
    Ce jeudi 17 avril à Paris a été diffusé en avant-première dans une salle archicomble le documentaire “Umoja, le village interdit aux hommes” réalisé par Jean-Marc Sainclair et Jean Crousillac sur des images de Maelenn Dujardin. Une leçon de vie et d’humilité.

    Un sujet poignant :
    Au Kénya, des femmes violées, soumises, battues ou répudiées ont décidées de se prendre en main : grâce à l’énergie formidable de leur mère spirituelle et leader Rebecca Lolosoli, elles ont construit un village sans hommes : Umoja. Toutes ses femmes partagent un passé cauchemardesque en commun et ont réussi à plus ou moins s’affranchir de la tutelle masculine : elles travaillent, vendent leur artisanat et s’autosuffisent. Les hommes des villages voisins, jaloux et sous couvert de la tradition, n’entendent pas les laisser se developper impunément et indépendamment : ils les harcèlent sans cesse.

    Une écriture orignale :
    Jean-Marc Sainclair expliquait après la projection qu’il ne voulait pas de voix off pour accroître la proximité du spectateur avec le récit de ses femmes, rajoutant que ce serait plus neutre ainsi. On est donc invité à lire des cartons le long du docu, une formule qui fonctionne. Cependant ce documentaire reste à charge (contre les hommes), on se sent effectivement trés proche de ces femmes d’Umoja. On découvre leur quotidien, leurs souffrances et leurs joies à travers les lieux qui les entourent et les histoires associées : le village Umoja où elles vivent, le camp des militaires anglais violeurs, la source d’eau dangereuse, le village voisin et ses hommes sans voix. A chaque endroit la caméra se pose, parfois dans une charmante fébrilité, et on comprend peu à peu l’univers délétaire tinté d’espoir de ces villageoises d’Umoja.

    Posté par FULVIO, 26 juillet 2008 à 04:09 | | Répondre
  • bonjour
    il y a des points intéressant a relever sur ce que tu dis
    mais je dirais que veulent les femmes, chaques personnes est différenntes, certaines veulent etre en couple d'autres non
    pour moi le véritable féminisme; cest le droit de ne pas être mère, le droit de ne pas être en couple, le droit d'avoir un travail et d'être reconnue pour leur statut non pas pour le sexe
    quand tous ces droits seront respectés alors on pourra vraiment parler d'égalité des sexes
    bon courage a toi
    euphémie

    Posté par euphémie, 12 mars 2006 à 13:49 | | Répondre
  • J'aime bien cette idée de cultiver les différences pour jouer sur la complémentarité. Si je rends grâce aux féministes d'avoir fait progresser certaines causes dont nous bénéficions toutes aujourd'hui (contraception, avortement, ...), je ne me sens pas militante pour autant. Je trouve ton "coup de gueule" salutaire, ma foi ! Ni soumises, ni dominatrices, soyons partenaires, tout simplement...

    Posté par Tristana, 19 mars 2006 à 22:45 | | Répondre
  • il me semble que les hommes agissent de même... et en bien pire vu qu'ils ont instauré le patriarcat... ils critiquent les femmes jusqu'à les rabaisser, les inférioriser etc... en attendant il ne peuvent pas s'en passer eux non plus...

    j'ai l'impression que tu n'as pas poussé ta réflexion assez loin sur tout ça... le féminisme est un humanisme à la différence du machisme... c'est grâce à lui que tu as le droit de vote et le droit d'avorter, entre autres...

    moi, ce que je ne comprends pas, ce sont les femmes comme toi qui ne se soutiennent pas entre elles... les hommes se cooptent largement, le plafond de verre existe, les salaires à compétences égales restent inégalitaires, mais on trouve encore des femmes comme toi pour soutenir ce système, des femmes qui ont intégré parfaitement la vision machiste et patriarcale des choses... bravo.

    tu vois moi je suis fière d'être féministe, ça ne m'empêche pas d'aimer les hommes... mais les vrais pas les petits macho qui souffrent d'un complexe d'infériorité... pas les hommes qui me manquent de respecter. je crois même que ça m'a évité les connards !!!

    je ne vois pas pourquoi je respecterais des êtres qui ne me respectent pas (parce qu'ils ne se respectent pas...)

    désolée

    bonne suite à toi

    Posté par sara moonly, 14 juillet 2006 à 11:55 | | Répondre
  • je suis entièrement d'accord avec toi et en faisant des recherches car j'écrivais un billet du même ton que toi sur mon blog, je suis tombée ici...
    Ravie de voir que je ne suis pas la seule à penser comme ça.
    Quant à la dernière demoiselle qui s'est exprimée, je crois que tu t'es trompée de domaines, je pense qu on abordait plus un point de vue intime que professionnel, un point de vue relationnel qu'une réflexion sur les vastes soucis que posent aujourd'hui les cadres de notre société. Les deux sont cependant liés. Mais, si la soumission des femmes est historique, la domination des hommes l'est aussi, ils ont tout comme nous le poids d'un hétitage sur les épaules, le poids d'une certaine éducation. S'ils ont besoin de se sentir dominer des femmes, ce n'est pas nécessairement qu'ils ne soient pas des vraies hommes : qui sont des "vrais" hommes, qui sont des "vraies" femmes? C'est d'une stupidité à palir ce genre de concept! tu reproches peut-être un manque de sensibilité et de respect aux hommes? Tu ne dois pas le respect aux hommes car eux mêmes ne te respectent pas?
    C'est triste. diablement triste de voir que ton coeur et ton intellect sont fermés à la compassion, à l'empathie et à la capacité de rationnaliser. tu te sens atteinte dans ton ego, alors que tu devrais te sentir atteinte dans ton âme que des hommes puissent être à ce point en détresse pour se comporter comme des machistes.

    Sinon, je me demande pourquoi l'auteure de ce blog ne continue pas à poster de petits billets?
    J'espere que tu n'es pas devenue une féministe convaincue entre temps lool!

    Posté par Amiante, 24 juillet 2006 à 13:36 | | Répondre
  • bien d'accord

    Même si je n'ai pas lu tous ces commentaires, je me délecte de ce blog. Lorsque j'étais plus jeune, je me souviens de mon grand-père qui ponctuait une engueulade avec son épouse par "de toutes façons t'as raison parce que t'es une femme". J'écrirai de manière plus structurée quand j'en aurai le temps, en attendant, je tiens à dire tous les participants que moi aussi j'en ai marre d'être victime de clichés et j'en ai marre d'entendre des femmes jouir de leur statut parfois confortable de victime. Si on se plante, c'est parce qu'on est pas télépathes, les hommes pensent qu'au cul, les femmes contrôlent leur besoin et patati patata... Pour moi, malgré toutes les révolutions passées, les deux sexes restent tributaires d'éducation répressive compartimentée. Cec aliénations nous empêchent de voir objectivement en quoi on se ressemble, en quoi on diffèe et en quoi on se complète. Moi aussi des fois je me suis surpris à m'exclamer "toutes des salopes" pendant que les femmes accusent nos nombreuses incapacités à construire. Bah oui, et pourtant, à moins de devenir tous gouines ou tous pédés (ce qui ne se choisit pas), on est fait pour vivre ensemble.

    Posté par toine, 28 novembre 2006 à 18:14 | | Répondre
  • A débattre

    Ton point de vue est très intéressant !
    Cependant, tu remarqeras que le féminisme a permis aux femmes d'obtenir : le droit de vote, la possibilité d'ouvrir un compte bancaire, la possibilité de travailler sans l'accord de son mari, le droit à l'avortement...tout ceci est très récent par rapport à l'histoire de l'Humanité.Les Féministes se sont battues contre des Hommes et des Femmes, qui ne voulaient pas que les choses changent.Beaucoup de femmes dans le monde souffrent encore d'injustices, et d'humiliations.Le combat est donc loin d'être terminé.Dans les pays occidentaux, je trouve qu'il subsiste des inégalités criantes ( ex: les femmes emploient souvent des temps partiels très mal payés, le partage des tâches ménagères ( dans les pubs on voit souvent des femmes faire les repas, nettoyer la sdb, ou s'occuper des enfants et ça semble normal, si c'est un homme qu'il le fait, on le remercie???, ...).
    Je défens donc le Féminisme.

    Posté par ciel23, 30 janvier 2007 à 18:01 | | Répondre
  • Ouaw : ça vole haut !

    Justement, j'avais l'intention d'aller me coucher.

    Posté par Pouet, 20 février 2007 à 06:22 | | Répondre
  • discours ennemi des femmes....

    Le jour où tu comprendras que les féministes luttent pacifiquement pour obtenir les droits qui devraient couler de source (vu que nous sommes en République : "liberté egalité fraternité "ça te dit quelquechose ?????) Tu regrettera les bêtises que tu es en train de dire... Franchement les collabos comme toi et les autres, qui préfèrent diviser plutot que rassembler,qui préfèrent parler d'une idéologie sans la connaître, ne valent pas mieux que ces gens qui disent aux noirs et aux arabes "arretez de vous plaindre, le racisme c'est dans votre tête"... Je suis une femme libre et j'aime les hommes qui en valent la peine. Documentes toi et tu verra bien, les chiffres parlent d'eux mêmes : 6 femmes par mois meurent sous les coups de leur compagnon. Une femme sur 10 connait une agression sexuelle au cours de sa vie. Et pour finir : AUCUN homme n'a eu les couilles coupées par une féministe.

    Posté par céline, 26 février 2007 à 13:38 | | Répondre
  • discours ennemi des femmes....

    Le jour où tu comprendras que les féministes luttent pacifiquement pour obtenir les droits qui devraient couler de source (vu que nous sommes en République : "liberté egalité fraternité "ça te dit quelquechose ?????) Tu regrettera les bêtises que tu es en train de dire... Franchement les collabos comme toi et les autres, qui préfèrent diviser plutot que rassembler,qui préfèrent parler d'une idéologie sans la connaître, ne valent pas mieux que ces gens qui disent aux noirs et aux arabes "arretez de vous plaindre, le racisme c'est dans votre tête"... Je suis une femme libre et j'aime les hommes qui en valent la peine. Documentes toi et tu verra bien, les chiffres parlent d'eux mêmes : 6 femmes par mois meurent sous les coups de leur compagnon. Une femme sur 10 connait une agression sexuelle au cours de sa vie. Et pour finir : AUCUN homme n'a eu les couilles coupées par une féministe.

    Posté par céline, 26 février 2007 à 13:38 | | Répondre
Nouveau commentaire